Départ de la direction générale de TVC22

TVC22 annonce qu’à compter d’aujourd’hui, madame Stéphanie Simard, directrice générale de la station de télévision communautaire de Clarence-Rockland, quitte ses fonctions à la direction de l’organisme pour entreprendre de nouveaux défis en tant que directrice générale de Unique FM, radio communautaire francophone à Ottawa, sous la bannière de 94,5 FM.

 

Le poste de la direction générale de TVC22 sera assumé de façon intérimaire par monsieur Patrick Pagé qui détient de fortes connaissances dans le domaine de la production télévisuelle. Il a également été professeur dans le domaine à la Cité collégiale. De plus, Patrick travaille dans les environs de TVC22 depuis 5 ans; il connaît la communauté ainsi que ses besoins ayant œuvré à titre de bénévole dans plusieurs organisations de la région. C’est avec dynamisme et passion que Patrick entreprend ses nouvelles fonctions.

 

Le Conseil d’administration ainsi que les employés désirent remercier Madame Simard pour sa grande contribution à TVC22 au cours des six dernières années. Elle a su restructurer la station,  administrer de façon professionnelle la coordination de multiples projets, accroître la renommée de TVC22 dans la communauté et ses environs et représenter avec compétence l’organisme auprès d’autres entités municipales et régionales. Nous lui souhaitons le plus succès dans ses nouvelles fonctions.

Frustration des Ontariens face aux assouplissements des restrictions ailleurs en Amérique du Nord

Alors que les provinces du Canada et les états situés au sud de la frontière se rapprochent de moins de restrictions, l’Ontario est en retard mais, selon le meilleur médecin de l’Est de l’Ontario, il s’agit de restrictions « qui partent trop tôt » plutôt que« nous n’allons pas assez vite ».

Dans leurs salons ou leurs sous-sols respectifs, les amateurs de sports du pays regardent avec attention les séries éliminatoires de la LNH cette semaine puisque aucun partisan n’est autorisé dans les arénas pour assister aux confrontations canadiennes.

Un contraste frappant avec leurs homologues américains puisque les Prédateurs de Nashville ont été acclamés par plus de 12 000 personnes, avec une capacité qui devrait passer à près de 14 000 ce jeudi soir. La Colombie-Britannique a même annoncé récemment que le port du masque pourrait être facultatifs dans les espaces publics intérieurs d’ici le 1er juillet.

Le Dr Paul Roumeliotis a déclaré que « le fait qu’il y ait d’autres régions au Canada et aux États-Unis qui ouvrent plus vite que nous ajoute à la détresse des gens ».

Avec des taux de vaccination similaires (le Tennessee a vacciné environ 70 % de sa population éligible contre 60 % dans l’Est de l’Ontario) et des cas pour 100 000 personnes dans la même fourchette que le BSEO, le Dr Roumeliotis estime que d’autres régions assouplissent les restrictions trop tôt.

« Je pense qu’il s’agit d’aller trop tôt plutôt que ne pas aller assez vite » a-t-il déclaré. Nous voulons que ce soit le dernier confinement, c’est très important.

« Si nous assouplissons les restrictions trop tôt et que nous devons ensuite nous rétracter, ce sera pire. Nous allons dans la bonne direction et nous avons des échéanciers approximatifs, ils ne sont pas abstraits, ils sont là. »

Puisque que la région de l’Outaouais dans l’ouest du Québec assouplit les règles avant l’Ontario, nous craignons que ce fait cause un effet négatif sur ceux et celles qui vivent à la frontière.

« Nous devons adopter une approche ‘lente’ » a déclaré le Dr Roumeliotis. Nous avons eu plus d’admissions aux soins intensifs qu’eux. “

« Nous ne sommes pas à l’étape de commencer à ouvrir la région comme eux. Ce n’est qu’une question de temps, ce sont quelques semaines, nous ne parlons pas d’années et nous ne parlons pas indéfiniment non plus. »

« Les gens doivent être conscients que notre situation est un peu différente de ce qu’elle est au Québec, particulièrement avec les cas de soins intensifs. »

Nouvelles encourageantes pour le BSEO suite à la longue fin de semaine

Bien que nous devrons attendre près de deux semaines avant de voir les effets que la longue fin de semaine pourrait avoir sur les nombres locaux de la Covid-19, le Dr Roumeliotis a annoncé des nouvelles encourageantes lors de la conférence de presse du BSEO mardi 25 mai.

« Je suis très heureux de dire que, le jour de la Fête de la Reine, nous n’avons enregistré au cas dans notre région. C’est la première fois depuis des mois que cela se produit. »

« Au cours de la longue fin de semaine, le nombre de cas a augmenté de 13. Dans le passé, vous vous souviendrez que nous avons eu des cas durant les longues fins de semaine qui ont augmenté de 100 et 150. »

Il y a actuellement 63 cas actifs dans la région de Prescott et Russell, dont 22 à Clarence-Rockland.

Le BSEO étant prêt à atteindre les 100 000 doses de vaccin contre la COVID-19 avant la fin de semaine, il y a lieu d’être optimiste. Le BSEO annonce que le système de réservation du ministère pour les deuxièmes doses sera prêt bientôt.

Thomas Stockting- Journaliste de TVC22

Rampes de mise à l’eau pour les bateaux à temps pour la longue fin de semaine de mai à Clarence-Rockland

La Cité de Clarence-Rockland a confirmé aujourd’hui que les rampes de mise à l’eau des bateaux ouvriront le samedi 22 mai à la suite de la dernière annonce provinciale.

 

Le Dr. Paul Roumeliotis, médecin hygiéniste du Bureau de santé de l’est de l’Ontario, a donné le feu vert à la région jeudi après-midi après que le premier ministre Ford a déclaré que « les gens vont pouvoir mettre leurs bateaux à l’eau» lors de son annonce plus tôt dans la journée.

Lors de la conférence de presse du BSEO, le Dr. Roumeliotis a déclaré : « C’est une question que nous nous sommes posée. Le fait que les rampes de mise à l’eau des bateaux et des motomarines soient désormais incluses signifie qu’elles étaient auparavant fermées ».

« Quoi qu’il en soit, il est clair qu’à partir de cette fin de semaine, les rampes de mise à l’eau des bateaux et des motomarines seront ouvertes. »

Dans un communiqué de presse vendredi après-midi, la Cité de Clarence-Rockland a confirmé que certaines installations du parc extérieur rouvriraient, notamment les rampes de mise à l’eau des bateaux, les planchodromes et les parcs à jets d’eau.

L’interprétation des « marinas » avait suscité la controverse au cours des deux dernières semaines car il n’était pas clair si les rampes de mise à l’eau étaient autorisées à ouvrir alors qu’un porte-parole du ministre avait affirmé qu’elles pouvaient l’être.

« J’ai demandé quatre fois au ministère si les rampes de mise à l’eau allaient ouvrir et nous n’avons pas reçu de réponse » a déclaré le Dr. Roumeliotis lorsque TVC22 a demandé des éclaircissements le lundi 17 mai.

« C’est pourquoi nous avons dit que, dans l’intervalle, nous les traiterons comme des marinas, et j’essaie toujours d’obtenir une réponse et une interprétation du ministère. »

Plus tard lundi soir, la même question a été posée lors de la réunion du conseil municipal de Clarence-Rockland alors que les conseillers ont demandé plus de cohérence en ce qui concerne les règlements.

« C’est un ‘rester à la maison’, mais si vous voulez protester, c’est correct. C’est un rester à la maison, mais si vous voulez le faire, c’est correct. Mais si vous voulez jaser avec votre voisin sur votre parterre ou vous asseoir sur une chaise, il faut alors un règlement municipal » a déclaré le conseiller Mario Zanth.

« Je comprends ce que nous traversons en ce moment, je suis pleinement d’accord, mais nous devons comprendre que les gens sont frustrés par le manque de cohérence entre les municipalités. »

Pendant la réunion, on en mentionné que la rampe de mise à l’eau à Wendover était ouverte; TVC22 a communiqué avec M. Ken St-Denis, directeur des Parcs et Loisirs dans le canton de Alfred-Plantagenet, qui a confirmé que la municipalité suivait les recommandations du BSEO.

« Nos rampes de mise à l’eau et la marina de Lefaivre sont fermées en raison de l’ordre de rester à la maison de la province, et nous avons placé une signalisation à cet effet » a-t-il déclaré.

« Nous ne voulons pas barrer les rampes de mise à l’eau au cas où les pompiers en auraient besoin en cas d’urgence.  Les gens sont responsables de respecter les règlements de la province et ne sont pas censés sortir sur la rivière puisque cela n’est pas un déplacement essentiel.

Changements dans les restrictions causent de la confusion

Au cours de la conférence de presse jeudi, le Premier ministre Doug Ford a informé le public que les terrains de golf, terrains de tennis et d’autres activités du même genre sont désormais autorisés et que des groupes de 5 personnes (de ménages différents) sont maintenant aussi autorisés à se rassembler.

Ces changements ont semé une certaine confusion dans la mesure où l’ordre de rester à la maison n’a pas été levé; TVC22 a demandé au Dr. Roumeliotis de clarifier les règlements en place à compter de samedi matin.

« C’est ce qu’était le dilemme quand ils envisageaient d’ouvrir les installations extérieures » a expliqué le médecin du BSEO.

« C’est un ordre de rester à la maison à moins que vous n’ayez besoin de sortir pour aller chercher de la nourriture, faire de l’exercice ou ce genre de choses. Et je pense qu’ils n’avaient pas d’autres choix que d’ajouter les rassemblements de 5 [personnes] car, parfois, il est impossible de l’éviter dans ces contextes. »

« L’essentiel est d’aller à l’extérieur, rester dans la région, mais rester à l’intérieur si vous le pouvez. »

D’autres restrictions seront assouplies lorsque l’étape 1 du Plan de réouverture du gouvernement provincial sera en place le 14 juin prochain.

(Traduction- Nicole Charbonneau)

Thomas Stockting – Journaliste de TVC22

 

 

Contactez-nous