Rampes de mise à l’eau pour les bateaux à temps pour la longue fin de semaine de mai à Clarence-Rockland

La Cité de Clarence-Rockland a confirmé aujourd’hui que les rampes de mise à l’eau des bateaux ouvriront le samedi 22 mai à la suite de la dernière annonce provinciale.

 

Le Dr. Paul Roumeliotis, médecin hygiéniste du Bureau de santé de l’est de l’Ontario, a donné le feu vert à la région jeudi après-midi après que le premier ministre Ford a déclaré que « les gens vont pouvoir mettre leurs bateaux à l’eau» lors de son annonce plus tôt dans la journée.

Lors de la conférence de presse du BSEO, le Dr. Roumeliotis a déclaré : « C’est une question que nous nous sommes posée. Le fait que les rampes de mise à l’eau des bateaux et des motomarines soient désormais incluses signifie qu’elles étaient auparavant fermées ».

« Quoi qu’il en soit, il est clair qu’à partir de cette fin de semaine, les rampes de mise à l’eau des bateaux et des motomarines seront ouvertes. »

Dans un communiqué de presse vendredi après-midi, la Cité de Clarence-Rockland a confirmé que certaines installations du parc extérieur rouvriraient, notamment les rampes de mise à l’eau des bateaux, les planchodromes et les parcs à jets d’eau.

L’interprétation des « marinas » avait suscité la controverse au cours des deux dernières semaines car il n’était pas clair si les rampes de mise à l’eau étaient autorisées à ouvrir alors qu’un porte-parole du ministre avait affirmé qu’elles pouvaient l’être.

« J’ai demandé quatre fois au ministère si les rampes de mise à l’eau allaient ouvrir et nous n’avons pas reçu de réponse » a déclaré le Dr. Roumeliotis lorsque TVC22 a demandé des éclaircissements le lundi 17 mai.

« C’est pourquoi nous avons dit que, dans l’intervalle, nous les traiterons comme des marinas, et j’essaie toujours d’obtenir une réponse et une interprétation du ministère. »

Plus tard lundi soir, la même question a été posée lors de la réunion du conseil municipal de Clarence-Rockland alors que les conseillers ont demandé plus de cohérence en ce qui concerne les règlements.

« C’est un ‘rester à la maison’, mais si vous voulez protester, c’est correct. C’est un rester à la maison, mais si vous voulez le faire, c’est correct. Mais si vous voulez jaser avec votre voisin sur votre parterre ou vous asseoir sur une chaise, il faut alors un règlement municipal » a déclaré le conseiller Mario Zanth.

« Je comprends ce que nous traversons en ce moment, je suis pleinement d’accord, mais nous devons comprendre que les gens sont frustrés par le manque de cohérence entre les municipalités. »

Pendant la réunion, on en mentionné que la rampe de mise à l’eau à Wendover était ouverte; TVC22 a communiqué avec M. Ken St-Denis, directeur des Parcs et Loisirs dans le canton de Alfred-Plantagenet, qui a confirmé que la municipalité suivait les recommandations du BSEO.

« Nos rampes de mise à l’eau et la marina de Lefaivre sont fermées en raison de l’ordre de rester à la maison de la province, et nous avons placé une signalisation à cet effet » a-t-il déclaré.

« Nous ne voulons pas barrer les rampes de mise à l’eau au cas où les pompiers en auraient besoin en cas d’urgence.  Les gens sont responsables de respecter les règlements de la province et ne sont pas censés sortir sur la rivière puisque cela n’est pas un déplacement essentiel.

Changements dans les restrictions causent de la confusion

Au cours de la conférence de presse jeudi, le Premier ministre Doug Ford a informé le public que les terrains de golf, terrains de tennis et d’autres activités du même genre sont désormais autorisés et que des groupes de 5 personnes (de ménages différents) sont maintenant aussi autorisés à se rassembler.

Ces changements ont semé une certaine confusion dans la mesure où l’ordre de rester à la maison n’a pas été levé; TVC22 a demandé au Dr. Roumeliotis de clarifier les règlements en place à compter de samedi matin.

« C’est ce qu’était le dilemme quand ils envisageaient d’ouvrir les installations extérieures » a expliqué le médecin du BSEO.

« C’est un ordre de rester à la maison à moins que vous n’ayez besoin de sortir pour aller chercher de la nourriture, faire de l’exercice ou ce genre de choses. Et je pense qu’ils n’avaient pas d’autres choix que d’ajouter les rassemblements de 5 [personnes] car, parfois, il est impossible de l’éviter dans ces contextes. »

« L’essentiel est d’aller à l’extérieur, rester dans la région, mais rester à l’intérieur si vous le pouvez. »

D’autres restrictions seront assouplies lorsque l’étape 1 du Plan de réouverture du gouvernement provincial sera en place le 14 juin prochain.

(Traduction- Nicole Charbonneau)

Thomas Stockting – Journaliste de TVC22

 

 

Contactez-nous